Chirurgie au laser

Chirurgie au laser

La chirurgie au laser est utilisée couramment pour les humains, les effets bénéfiques ne sont plus à démontrer et dans notre hôpital les animaux bénéficient de cette technologie.

La technique au laser s’appuie sur l’utilisation d’un rayon intense de lumière qui, acheminé avec une extrême précision, permet de vaporiser l’eau des tissus, coupant ainsi de très petites quantités de matériel.

L’énergie laser scelle les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, entraînant moins de saignements, moins de douleur et beaucoup moins de traumatisme aux tissus adjacents en comparaison à une incision au bistouri traditionnel. Enfin, la haute température générée par le jet détruit les bactéries qui pourraient se retrouver au site d’incision, ce qui diminue grandement les risques d’infection.

La technique laser est utilisée pour plusieurs chirurgies, tels que les stérilisations autant chez les mâles que chez les femelles, l’ablation de nodules ou de masses cutanées et buccales, corrections d’entropions, ablation des glandes anales, et de nombreuses autres chirurgies.

La réduction du temps d’anesthésie, la diminution significative de la durée de la convalescence et la réduction des complications post-chirurgicales font que cette technique est grandement encouragée par notre personnel.

***Nous avons décidé de dire NON au dégriffage***

Puisque nous croyons qu’il existe suffisamment d’alternative au dégriffage et que cette chirurgie n’est pas sans conséquence, nous ne pratiquons plus cette chirurgie dans notre établissement. Nous resterons toujours à l’écoute de nos clients, et serons disponibles pour vous conseiller au meilleur de nos capacités.

Il faut savoir que cette chirurgie, que l’on nomme onyxectomie dans le domaine vétérinaire, est en fait une phalangectomie. Comme son nom l’indique, c’est une amputation de la troisième phalange de chaque doigt de l’animal. Même si on ne peut comparer deux espèces animales différentes dans leur physionomie, on pourrait dire que c’est l’équivalent de se faire amputer le bout de nos doigts, à l’articulation située au-dessous des ongles. Et peu importe l’instrument chirurgical utilisé (bistouri ou laser), le résultat et les conséquences sont les mêmes.

Les alternatives au dégriffage :

Griffoir :

  • L’emplacement du griffoir :
    • Le chat utilise le poteau à griffe pour marquer son territoire, il est donc important de le mettre dans un endroit fréquenté. En effet, quelle visibilité aurait une pancarte « terrain privé » si elle était installée au fond de votre terrain? Il en va de même pour un griffoir situé dans un coin sombre et non fréquenté de la maison. Le coin de votre sofa, quant à lui, est probablement situé à l’entrée du territoire de votre chat. Le griffoir doit donc être déplacé de sorte à se trouver à l’endroit où votre chat veut planter sa pancarte territoriale, soit devant le coin du divan.

Le bon griffoir :

  • Voici comment sélectionner le meilleur poteau à griffes.
    • Le poteau doit être très stable afin qu’il ne tombe pas aussitôt que le chat y pose une patte. De plus, la base doit être suffisamment large pour offrir une bonne stabilité lorsqu'un chat y grimpe. Une base de 24 pouces est idéale.
    • Le poteau doit être assez haut pour que le chat puisse s’étirer de tout son long pour replacer sa colonne vertébrale. Un poteau d’une hauteur de 36 pouces et d’une largeur de 4 pouces est idéal.
    • Le poteau doit être recouvert d’un matériel présentant une texture que le chat aime. Chaque félin a ses préférences, que ce soit du tapis, du cordage, du carton ou bien du bois, ce sont tous d’excellents matériaux. Le plus facile à utiliser est la corde, car vous n’avez qu’à l’enrouler autour du poteau, de son sommet à sa base.
    • Certains chats aiment aussi faire leurs griffes sur un support horizontal comme un tapis en corde.
    • Les arbres à chat font d’excellents griffoirs, car ils répondent à tous les critères mentionnés précédemment. De plus, il s’agit d’un excellent investissement, car ils répondent aussi à d’autres besoins essentiels chez le chat.

Couvre-griffes :

Une autre solution pour éviter les griffades indésirables est le port de protège-griffes, du type ‘’Soft Paws’’. Il s’agit de petites enveloppes de plastique, parfois colorées, que l'on installe sur les griffes du chat préalablement taillées. Ils demeurent généralement en place pour une période de 4 à 6 semaines. Très efficaces, ces protège-griffes assurent l'intégrité du mobilier ainsi que de vos bras et de vos jambes

Le port de protège-griffes demande un entretien régulier des griffes de la part du propriétaire. La plupart des établissements vétérinaires offrent le service de mise en place de couvre griffes.

Taille des griffes :

Il s’agit de la solution la moins coûteuse et c’est la solution par excellence pour réduire les griffades indésirables. Malgré tout, on devrait quand même retrouver un griffoir dans votre maison, car le chat a besoin de faire ses étirements !

Nous vous invitons à consulter le site internet de l’Éduchateur qui nous a servi de source dans l’élaboration de cet article et qui est une référence dans le domaine du comportement félin.

http://fr.educhateur.com/alternatives-au-degriffage